Hédonisme passif

A la douce heure du matin,
A la bonne heure du soir,
Je pose un regard hagard,
sur les sombres failles de notre histoire.

Mon espèce, se déteste,
Trouve le bonheur, dans la rancoeur,
Pas d’empathie, hors du nid,
L’opinion c’est, la division.

J’regarde chacun avec amour,
Mais reste sur mes gardes en retour,
Le bonheur fait des envieux,
Les envies rendent hargneux.

J’enchaine les plaisirs hédonistes,
Dans ce monde fini à la pisse,
Actrice de mon propre érotisme,
Dans ce monde individualiste.

Seule je n’décrocherai pas la lune,
Mes émotions sont mon enclume,
Me retranchant dans des lacunes,
Je ne décrocherai qu’un rhume.

Balancée dans cette atmosphère,
Suspendue entre deux émisphères,
De fable en fable, je m’évade,
L’eldorado est mon crédo.

Je suis née dans l’idéologie,
des femmes comptables, maris aigris.
Je ne ferai pas voeu de chasteté,
Mais retrouvez-moi au Tibet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :