J’ai rejoins Greenpeace : mode d’emploi et avis

Quand on se sent concerné par l’écologie, on peut chercher à rejoindre une association pour agir concrètement. Instinctivement, je me suis tournée vers la plus connue : Greenpeace.

Ma prise de conscience ayant pris de l’ampleur cette dernière année, c’est donc tout naturellement que je me suis tournée l’antenne locale de Greenpeace Grenoble en septembre.

Comment intégrer une antenne ?

J’ai cherché le groupe local le plus proche de chez moi (donc Grenoble, il n’y en a que dans les grandes villes) et les ai contacté. Ils organisaient une réunion d’information de rentrée pour les nouveaux arrivants très prochainement alors j’y ai été conviée, avant de m’engager dans quelconque action.

La réunion a permis de rencontrer les principaux gérants de l’antenne, de mieux connaitre l’histoire de l’association, ces actions et son mode de fonctionnement.

Poursuivre ou ne pas poursuivre ?

La réunion m’avait assez convaincue, même si leurs actions et notre rôle en tant que bénévole étaient encore flou. Une nouvelle réunion à laquelle j’ai participé m’a permis de connaitre les actions à venir…

Cette réunion m’a aussi permis d’apprendre beaucoup de choses sur le nucléaire que j’ignorais et de me forger mon propre avis. Les membres de l’antenne locale sont en effet très impliqués, et, avaient beaucoup de connaissances (non éronnées) sur le sujet. Par exemple, j’ai appris l’existence (ou la possible existence) du Thorium. Des études sur les réacteurs au Thorium, alternative à l’Uranium, avaient été lancées durant la guerre froide. Mais, à choisir entre l’Uranium et le Thorium, il a été décidé de développer l’Uranium car le Thorium ne permet pas de produire le Plutonium nécessaire à la guerre… Alors que pourtant l’intérêt du Thorium sur l’Uranium est incontestable : même si le danger reste élevé et que le problème des déchets reste présent, il est tout de même moindre : moins de quantité et durée de vie réduite). Le Thorium est plus abondant, mais ce n’est pas une solution sur le long terme.

Action sensibilisation sur les dangers du nucléaire :

Des fiches nous ont été envoyées par mail (rédigées par le siège) afin de nous expliquer le déroulement précis de l’action (lieu, date, heure, consignes, etc).

Les fiches le répétait : le but était de sensibiliser sur les dangers des piscines des centrales nucléaires où sont entreposés les combustibles, car ces piscines ne sont pas aussi bien protégées que les réacteurs et pourraient être visées par une agression extérieure dont les répercussions seraient désastreuses.

L’action venait se poser juste après une action militante organisée par Greenpeace où des militants se sont introduits dans l’enceinte de la piscine de Cattenom pour tirer un feu d’artifice, afin de MONTRER avant de PARLER. Cette stratégie adoptée m’a paru très pertinente !

téléchargement.jpg

Cependant, le jour de l’événement, nous avions donc une piscine en carton et étions déguisés avec des combinaisons anti-nucléaires, MAIS… Car il y a un mais. Certes, la stratégie était belle mais j’ai aussi eu l’impression de me faire avoir. Je pensais venir militer pour la sécurisation des centrales nucléaires, et on m’a mit dans les mains une pétition pour la sortie du nucléaire : or je ne suis pas pour le nucléaire, mais je ne suis pas non plus pour une sortie précipitée qui nous pousserait à commettre la même erreur que l’Allemagne (qui est sortie du nucléaire pour alors consommer plus de charbon, ce qui est certes moins dangereux mais désastreux quand aux émissions de CO²).

Adhérer, agir ou fuir ?

Ayant tout de même des doutes sur l’association et son mode de fonctionnement financier, je n’ai jamais adhéré et ai seulement été membre active. Sur ce point, je n’en sais pas plus maintenant, ne faisant partie que des bénévoles.

Je n’aime cependant pas le démarchage que l’association peut faire dans la rue. Même si cela est nécessaire pour recueillir des dons, je n’aime pas moi-même me faire arpaguer dans la rue en sachant pertinemment que l’on va me parler longuement d’un sujet dans le seul but de faire naître un sentiment de culpabilité en moi afin que je PAYE. Je me suis justement fait arpaguer par Greenpeace depuis septembre, à qui j’ai précisé que j’étais membre active mais lorsque la question m’a été posé j’ai fait l’erreur de dire que je n’étais pas adhérente… Alors on a aussi essayé de me faire payer, ce que je n’ai pas apprécié. Et je tiens à préciser que ce ne sont pas les bénévoles qui démarchent pour les dons et adhésions, mais des personnes payées uniquement pour cela (interim, etc).

Un autre point qui m’a « déçue », même si je m’y attendais quelque peu, et l’absence totale d’autonomie des groupes locaux. Toutes les actions leurs sont dictées par le siège dans les moindres détails. En tant que bénévole je m’attendais à pouvoir quelques initiatives, mais les membres actifs permanents ne le peuvent même pas !

Par contre j’ai beaucoup apprécié apprendre auprès des membres, qui sont réellement très intéressants et investis dans ces causes.

Où en suis-je ?

Je n’ai pas réellement quitté Greenpeace mais étant partie à l’étranger je n’ai pas eu l’occasion de faire de nouvelle action depuis. Cependant, à mon retour, je ne suis pas certaine de me retourner vers Greenpeace, bien que j’encourage leurs actions, mais davantage celles des militants qui agissent contre les grands. Je pense me tourner vers des associations plus indépendantes et autonomes comme Mountain wilderness, une association de protection de la montagne.

Je ne déconseille pas Greenpeace car mon expérience n’y a été que très courte et superficielle, mais pour quelqu’un souhaitant prendre des initiatives ce n’est pas l’association environnementale vers laquelle il faudra se tourner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :